20/07/2017

L'EQUILIBRE....

8.jpg

L’équilibre

65448948431776.gif

 

L'équilibre est la clé. Dans tout ce que tu fais.

Danse toute la nuit et pratique le yoga le lendemain.

Bois du vin, mais n'oublie pas ton jus vert. Mange du chocolat quand ton cœur le veut et la salade de chou frisé quand ton corps en a besoin.

Porte des talons hauts samedi et marche pieds nus le dimanche.

Va faire du shopping au centre commercial, puis assieds-toi et médite dans ta chambre.

Vis en haut et en bas. Bouge et ne bouge pas.

Embrasse tous les côtés de qui tu es et vis ton authentique vérité.

Sois courageux, audacieux, spontané et fort et laisse cela compléter tes capacités pour trouver le silence, la patience, la modestie et la paix.

Vise l'équilibre. Fais tes propres règles et ne laisse personne te dire comment vivre selon les siennes.

Rachel Brathen

 

9.jpg

 

10.jpg

00:00 Écrit par Mousse dans Philosophie | Lien permanent | Commentaires (35) |  Facebook |

18/07/2017

COMMENT VOIR...

8.jpg

 

Comment voir le bon côté de la vie ?

622927139028323408056312HnP7glEV.gif

 

 

Ne crois-tu pas que ça serait une bonne idée de prendre la résolution de voir toujours le bon côté de tout ce qui t’arrive plutôt que de voir le côté négatif ou de faire des projections négatives qui, pour la plupart du temps, n’arrivent presque jamais ?

Est-ce difficile pour toi de voir le bon côté rapidement ? Crois-tu que cela n’est possible que lorsque les événements ne sont pas trop difficiles, ou encore pénibles ?

Voici plusieurs exemples de personnes qui ont vu le côté positif en premier :

Celui qui traverse la rue et qui passe à un cheveu de se faire frapper par une auto qui a tourné le coin à toute vitesse et qui affirme : "Merci mon Dieu d’avoir eu la présence d’esprit de bouger assez vite pour avoir la vie sauve !" au lieu de dire : " Quelle mauvaise journée! J’ai failli me faire tuer par un fou qui ne sait pas conduire !"

Celui qui a fait une crise cardiaque et qui dit : "Merci à mon cœur d’avoir flanché, car grâce à cet avertissement, j’ai réappris à jouir de la vie plutôt que de tout prendre trop à cœur."; au lieu de dire : "Quelle malchance ! Maintenant que j’ai eu une crise cardiaque, je ne pourrai plus rien faire, je devrai toujours faire attention car mon cœur n’est plus assez fort pour faire une vie normale".

Celle dont son mari l’a laissée pour une femme plus jeune et qui finalement lui en est reconnaissante, car grâce à cette expérience, elle s’est rendu compte de ses nombreux talents et capacités, ce qu’elle n’avait jamais réalisé auparavant à cause de sa grande dépendance à son conjoint; au lieu d’accuser son mari de la trahir, d’en vouloir aux hommes et de se plaindre sans cesse.

Celui qui vient de se faire congédier et qui réalise très vite qu’au plus profond, ce travail ne comportait plus de défis pour lui et qu’il était prêt à affronter une nouvelle expérience de travail, mais qu’il n’aurait jamais osé prendre la décision lui-même; au lieu de s’apitoyer sur son sort, de perdre confiance en lui et de croire qu’il ne pourra plus trouver autre chose.

Alors, une fois le choc passé suite à une situation dite désagréable, le comportement à développer est de se dire : "Pourquoi ai-je attiré cet événement ou cette personne dans ma vie? Qu’est-ce que cela m'apporte de positif et que puis-je apprendre grâce à cette expérience ?" Même si la réponse ne vient pas tout de suite, ne désespère pas, répète-toi cette question à quelques reprises et tu verras que la réponse arrivera. Lorsqu’elle ne vient pas, c’est ton ego qui ne veut pas que tu la voies. En étant persévérant et en insistant pour voir le bon côté, ton ego s’apercevra que tu es vraiment décidé à voir la réalité et il cédera devant ta force.

Lise Bourbeau

 

7.jpg

  

 

 

9.jpg

00:00 Écrit par Mousse dans Philosophie | Lien permanent | Commentaires (29) |  Facebook |

04/07/2017

LA JOIE...

7.jpg

La joie

112522326430186015QqhAHqnz.png

 

Pourquoi n'essayons-nous pas d’extraire le plus de joie possible de notre vie sans nous blesser ou blesser les autres ?

Pourquoi ne pas maintenant nous adapter aux réalités de la vie en y cherchant toutes ces petites parcelles de joie ?

Car, celle ou celui qui passe sa vie à chercher le bonheur ne trouve même plus le temps de s'en fabriquer un.

Certains courent après ce bonheur, tandis que d'autres le créent !

Malgré tout ce qui nous afflige, arrachons donc les mauvaises herbes de la tristesse pour cultiver celles de la joie.

Cherchons juste à rendre l'espace heureux, tout simplement.

 

8.jpg

 

9.jpg

 

12.jpg

00:00 Écrit par Mousse dans Philosophie | Lien permanent | Commentaires (36) |  Facebook |

03/07/2017

UNE VIE...

8.jpg

Une vie

217414326301510815Kgp07TGl.png

Il ne faut pas oublier que le corps dépérit, que les amis meurent, que tous vous oublient, que la fin est solitude. Pas oublier non plus que ces vieux ont été jeunes, que le temps d'une vie est dérisoire, qu'on a vingt ans un jour et quatre-vingts le lendemain.

 Moi, j'ai compris très tôt qu'une vie, ça passe en un rien de temps, en regardant les adultes autour de moi, si pressés, si stressés par l'échéance, si avides de maintenant pour ne pas penser à demain...Mais si on redoute le lendemain, c'est parce qu'on ne sait pas construire le présent et quand on ne sait pas construire le présent, on se raconte qu'on le pourra demain et c'est fichu parce que demain finit toujours par devenir aujourd'hui, vous voyez ?
Donc il ne faut surtout pas oublier tout ça. Il faut vivre avec cette certitude que nous vieillirons et que ce ne sera pas beau, pas bon, pas gai. Et se dire que c'est maintenant qui importe : construire, maintenant, quelque chose, à tout prix, de toutes ses forces. Toujours avoir en tête la maison de retraite pour se dépasser chaque jour, le rendre impérissable. Gravir pas à pas son Everest à soi et le faire de telle sorte que chaque pas soit un peu d'éternité. Le futur ça sert à ça : à construire le présent avec des vrais projets de vivants.

Muriel Barbery

 

1.jpg

 

3.jpg

 

0121751c.gif

 

 

00:00 Écrit par Mousse dans Philosophie | Lien permanent | Commentaires (37) |  Facebook |

29/06/2017

AIMER...

8.jpg

Aimer la vie

648348327931186016nrXGSq7h.gif

 

 

 

Aimer la vie, aimer ceux qui nous aident à vivre, aimer tout ce qui embellit notre existence ne suffit pas toujours pour trouver la force de continuer de vivre.

Parfois, l'incertitude et le doute nous empêchent de croire en un avenir positif.

La menace et la peur nous paralysent. Nous perdons notre confiance en nous-même, nous nous sentons incapable de parvenir à créer ou à obtenir ce que nous désirons.

Nous n'avons plus d'espoir. Nous nous sentons isolé, séparé des autres, coupé du monde, en dehors du mouvement, en marge du temps.

Le découragement s'empare de nous. Nous sommes en danger.
"Vivre sans espoir, c'est cesser de vivre"

disait Fedor Dostoïevski.

Nous avons besoin de cette force pour nous dépasser, pour nous relier au monde et pour croire en la possibilité d'un futur heureux.

Thierry Janssen

 

9.jpg

 

10.jpg

00:00 Écrit par Mousse dans Philosophie | Lien permanent | Commentaires (32) |  Facebook |

26/06/2017

LA RAISON...

2.jpg

La raison et le cœur

18c3d00d.gif

 

 

La raison nous remet sur le droit chemin,  mais le cœur lui, conduit nos pas...

Rien n’est acquis. Rien n’est obligatoire surtout en matière de la vie...

il y a de bons moments, de hasards parfaits mais plus que tout, il y a cette force invisible qui vous pousse et vous donne des ailes pour vous dépasser, qui rend votre quotidien plus doux quotidiennement, qui tend à faire de votre vie une routine extrêmement attrayante, qui, surtout vous tombe dessus comme une averse qui vous trempe de mille sentiments, de mille sensations plus intenses les unes que les autres.

Qui vous donnent la force et le courage d'être plus que ce que vous êtes: l'amour tout simplement, l'amour pour vos parents, pour vos amis, c'est tout simplement aimer

 

3.jpg

 

d01f4dfc780d68a31c5ee15a38087b27.jpg

 

00:00 Écrit par Mousse dans Philosophie | Lien permanent | Commentaires (31) |  Facebook |

23/06/2017

VIVRE...

9.jpg

Vivre harmonieusement

a8ed9efc303baa5857b3d700bc1eaec3.gif

 

Avec les années et les différentes expériences nous comprenons qu'une vie agréable est quand nous ne supposons rien, (je suis certaine qu'un tel pense comme ça, il/ elle réagira ainsi, il/elle n'aimera pas... Non... Nous ne sommes définitivement pas dans la tête des autres.

Une vie harmonieuse et agréable, c’est aussi quand nous agissons plus et quand nous avons besoin de moins, mais aussi quand nous sourions souvent, quand nous continuons à avoir de grands rêves, quand nous rions souvent et de bon cœur, et quand nous réalisons à quel point nous sommes chanceux de posséder tout ça !

 

8.jpg

 

10.jpg

00:00 Écrit par Mousse dans Philosophie | Lien permanent | Commentaires (28) |  Facebook |

19/06/2017

LA VIE...

9.jpg

La vie est belle

2485243288493180110KpcJCnCv.png

 

Peu importe la difficulté, elle est passagère et surtout dans notre tête. Nous nous fixons nous-mêmes la plupart de nos limites.

Ce qui compte ce n’est pas spécialement la réalité, les conditions dans lesquelles nous vivons mais c'est surtout ce que nous en faisons.

Tout peut être considéré comme échec ou leçon si on le désire.

La vie est pleine de défis, on peut tous les jours décider des 86.400 secondes gratuites qui nous sont offertes pour changer la société positivement, pour impacter positivement les gens qu’on aime, pour nous améliorer nous-mêmes, pour apprendre tous les jours et devenir à chaque instant une meilleure version de soi-même.

La vie est belle, après chaque orage, le soleil a toujours brillé,

ne l'oublions jamais !

Louis Berger

 

7.jpg

 

8.jpg

 

10.jpg

00:00 Écrit par Mousse dans Philosophie | Lien permanent | Commentaires (36) |  Facebook |

16/06/2017

L'ENFANT...

1.jpg

L'Enfant qui vit en nous

alijn702.gif

 

À l'origine, l'Enfant Intérieur est un Enfant Libre: il est l'expression de la Vie qui jaillit. Il manifeste spontanément le plaisir de vivre et la joie.

Il ne lui vient pas à l'idée de juger ses comportements en bien ou en mal. Or son élan de vie a été sapé progressivement.

Lorsqu'il laissait sa spontanéité s'exprimer, il recevait des blâmes et des retours négatifs et c'est devenu dangereux pour lui.

Alors son énergie de vie s'est recroquevillée. L'Enfant de Vie est devenu un Enfant blessé. Enfant Libre et Enfant blessé sont les deux principaux aspects de notre Enfant Intérieur.

L'Enfant Intérieur est l'enfant qui vit en nous actuellement.

Il n'est plus l'enfant que nous avons été dans notre enfance, même s'il en est issu. Il a évolué de jour en jour.

Certaines blessures ont été renforcées par des douleurs de l'adolescence ou de l'adulte, de nouvelles ont été produites, d'autres se sont effacées, ont été pardonnées ou dépassées.

Même s'il constitue un aspect à part entière de notre personnalité adulte, je l'appelle Enfant car il présente les caractères de l'enfant:

la spontanéité, l'authenticité, le non-jugement, la confiance. L'Enfant Intérieur exprime des émotions authentiques, que ce soit sa joie ou sa douleur.

L'enfant intérieur et le langage des émotions.

Alain Boudet.

 

5.jpg

 

7.jpg

 

10.jpg

00:00 Écrit par Mousse dans Philosophie | Lien permanent | Commentaires (33) |  Facebook |

15/06/2017

LA CONSCIENCE...

8.jpg

La conscience

15032709485914696013113777.gif

 

 

conscience en paix est un trésor des plus précieux.

C'est aussi une merveille sans prix, car la sérénité et l'harmonie ne peuvent fleurir que dans un jardin paisible.

Nous ne sommes pas nos pensées, ni nos émotions, ni notre corps, mais la conscience créatrice qui les commandent.

Alors, à quoi nous sert-il de nous mentir à nous-mêmes ?

 Notre conscience est l'unique miroir qui jamais ne nous flatte, ni jamais ne nous trompe.

C’est notre esprit qui a la clé qui ouvre les portes du monde,

et c'est notre âme qui nous permet d'avoir la paix de l'esprit !

 

9.jpg

 

10.jpg

00:00 Écrit par Mousse dans Philosophie | Lien permanent | Commentaires (43) |  Facebook |