28/03/2017

NOS VIES...

 3.jpg

Nos vies

477742328968779812WKy3pskh.gif

 

 

Ma vie, votre vie, notre vie, est celle forgée par nos propres pensées.

En cela et par nos pensées justement, nous devons accepter notre vie comme elle se présente à nous, tout en faisant en sorte qu'elle se présente à nous, comme nous aimerions qu'elle soit.

Il nous suffit simplement d'y penser. Et nul doute que si nous ne faisons pas attention à nos pensées dans notre vie, que notre vie justement ne fera pas attention à nous !

Alors chers amis, vivre c'est maintenant, c'est aujourd'hui !

N'attendons pas demain pour cueillir les roses de la vie.

 

 

Je suis désolée pour la news, j’ai enfin reçu une réponse, une réponse à la noix, c’est mieux que rien !

Comme je vois, ça ne s’arrangera pas !

Qui va doucement va sûrement.

Une semaine pour recevoir une news !

On reste zen !

 

Bonjour,

Les newsletters sont envoyées l'une après l'autre. Cela doit être fait lentement, afin de ne pas être banni par les serveurs.

Malheureusement, je n'ai pas de solution. Si de nombreux blogs envoient leur newsletter en même temps, certaines seront retardées.

Cordialement

 

 

2.jpg

7.jpg

 

 

 

00:00 Écrit par Mousse dans Philosophie | Lien permanent | Commentaires (41) |  Facebook |

27/03/2017

LES RELATIONS...

8.jpg

Les relations

810902fd3668b8.png

Nous avançons entourés de cercles concentriques de relations intimes qui varient en degrés et en proximité et en fonction de l’objectif de la relation. Cet objectif peut être d’atteindre une source d’information importante et significative pour la vie, une aide stable pour le développement vital ou simplement une source de bien-être social.

L’amitié, tout comme que d’autres types de liens entre les gens, n’est pas statique.

Ce dynamisme fait qu’elle évolue et qu’autour d’elle, des adaptations se produisent. Pourtant, parfois, le changement est si grand et si négatif que le fil se casse.

Les relations se détériorent parce qu’une des parties ou les deux cessent d’y prêter attention, les chemins ne convergent plus, pour finir par ne plus être en accord du tout.

À moins de céder au chantage émotionnel, imposé par le mythe de la stabilité, votre existence sera sujette aux changements et par conséquent, vos relations aussi.

Quelquefois, il suffit simplement de prêter attention à notre intuition la plus basique. Il faut laisser rester dans notre vie ce qui compte et partir ce qui ne nous apporte plus rien !

 

a+dala%C3%AF.gif

 

1.jpg

00:02 Écrit par Mousse dans Philosophie | Lien permanent | Commentaires (40) |  Facebook |

21/03/2017

DESTINATION...

8.jpg

Destination

fs8700xp.gif

 

 

 

Nous ne pouvons pas espérer atteindre une destination sans jamais quitter le rivage.

Souvent, même, si nous décidons de prendre une route ou un chemin, nous n'avons pas forcément besoin de connaître la destination pour avancer dans la bonne direction.

En fait, il nous suffirait bien souvent de faire un premier pas, simplement d'oser.

Mais alors, pourquoi ne pas nous dire et nous redire sans cesse,  il n’en tient qu’à moi ?

Car savoir où nous voulons aller c’est très bien mais, il faut encore montrer que nous y allons, vous ne croyez pas ?

Comme le dit si bien le sage,  qui observe le vent ne sème pas et, qui considère les nuages ne moissonne pas.

 

9.jpg

 

10.jpg

00:00 Écrit par Mousse dans Philosophie | Lien permanent | Commentaires (38) |  Facebook |

20/03/2017

VIVRE...

9.jpg

Vivre

15051706165114696013276019.png

 

 

Rire, pleurer, sauter, tourner, se retourner, dire adieu, mettre des points de suspension, faire face à la vie, tomber amoureux, profiter du chocolat, sentir un agréable parfum, se tromper, se rectifier, écrire un "je t’aime", soulager son cœur avec des pleurs, écouter sa chanson préférée, se faire surprendre, s’énerver, penser, soupirer…

Nous pourrions continuer jusqu’à l’infini. Laisser libre cours à notre imagination et penser à tout ce qui en vaut la peine et ce qui nous apporte de la joie.

Mais ce texte est surtout un "et si seulement". Un et si seulement vous viviez tous les jours de votre vie.

Mais vivre vraiment, intensément.

Nous devrions avoir la chair de poule tous les jours. Nous devrions chanter, danser, parler et crier chaque jour. Pourtant,  nous finissons par nous transformer en pots de fleurs. En automates.

On court, on  ne sait pas où, mais on ne prend plus le temps de vivre !

 

 

8.jpg

 

10.jpg

00:00 Écrit par Mousse dans Philosophie | Lien permanent | Commentaires (34) |  Facebook |

16/03/2017

LE TEMPS...

9.jpg

Le temps

15032306512614696013096021.png

 

 

Le temps n’efface pas les sentiments, il nous permet de les mettre à leur place.

Le temps ne résoudra pas vos conflits, n’effacera pas ces sentiments qui suppurent en vous, ni ne vous permettra d’oublier.

Cette affirmation est très dure, certes, mais pourtant bel et bien réelle : le temps vous aide seulement à mettre chaque chose à sa place, et fait de vous le protagoniste de votre vie.

Du fait des adversités auxquelles on se voit confronté, on part à la dérive, mais les jours qui passent nous donnent l’espoir d’une harmonie émotionnelle.

Avec du temps et du courage, tous ces sentiments qui ont pu nous faire du mal ou qui nous en font encore ne s’effacent pas.

Il s’agit d’une sorte de tatouage avec lequel on doit vivre, mais qui nous permet aussi de situer.

Les choses : chaque chose trouve sa place dans notre cœur et dans notre mémoire, de telle façon qu’elle reste ancrée en nous après s’être transformée : malgré la piqûre de douleur qu’il reste peut-être quand vous touchez cette zone, vous n’êtes plus paralysé, mais cela engendre le souvenir d’une leçon tirée par le passé qui vous a permis d’avancer.

On comprend donc qu’il n’y avait pas de place pour le doute et que cet endroit, où aujourd’hui réside la douleur, était sa place.

Puis viendra le lendemain, et vous n’aurez rien oublié : les frissons, soient-ils bons ou mauvais, ne s’oublient pas.

 

8.jpg

 

10.jpg

 

00:00 Écrit par Mousse dans Philosophie | Lien permanent | Commentaires (39) |  Facebook |

14/03/2017

LE VIRTUEL...

8.jpg

Le virtuel

818767326295452817oHdvVcnG.png

Parce que dans ce monde où le réel se mélange au virtuel, les ados

(cet âge si compliqué..) sont parfois déroutés démunis en plein doute dans leur vie.

Rappelons aux enfants que:

Ce n'est pas parce qu’ils n'ont pas 5000 "amis" sur Facebook, qu'ils ne sont pas intéressants appréciés et importants.

Ce n'est pas parce qu’une note  n'a pas reçu des tonnes de "j'aime" que leurs écrits n'en valaient pas la peine.

Ce n'est pas parce que leur photo n'a pas été "repostée" "retweetée" moult fois sur Instagram qu'ils ne sont pas beaux.

Ce n'est pas parce que les amis ne répondent pas illico à un texto, qu'ils doivent douter d'eux-mêmes

C'est juste que notre monde va tellement vite qu'on ne sait pas toujours reconnaître ce qui est vrai, unique, essentiel.

Les réseaux sociaux existent, certes, mais la "vraie" vie se trouve en regardant droit devant soi, elle se trouve au-delà d'un écran, elle se trouve dans les moments partagés avec les copains, les copines, les amis, la famille, dans des éclats de rire, dans l'inattendu, dans des émotions vécues et partagées.

C’est cela la vraie vie, c’est bien le virtuel, il ne remplacera jamais les vrais échanges !

 

7.jpg

9.jpg

 

10.jpg

 

 

 

00:00 Écrit par Mousse dans Philosophie | Lien permanent | Commentaires (50) |  Facebook |

10/03/2017

L'ETINCELLE...

8.jpg

L’étincelle

15032306513514696013096026.png

 

 

Ce n’est pas toujours facile même pour les plus solides d’entre nous de garder le cap, de se lever chaque matin le cœur léger et le sourire aux lèvres.

Et finalement, je crois qu’il est important de ne pas lutter contre les émotions qui nous envahissent. Il faut les accepter parce qu’elles aussi ont beaucoup à nous apprendre sur nous, sur ce que l’on a vraiment au fond de soi.

Ce n’est pas grave de pleurer si notre cœur à mal, bien au contraire c’est libérateur. C’est accepter de laisser partir le poids de notre souffrance qui est là et qui a juste besoin qu’on lui laisse sa place.

Ce qui vous arrive, ce n’est pas ce que vous vouliez mais il va vous falloir faire avec, relever la tête, et croire en un autre demain dans lequel tout est encore possible.

Si ce quelqu’un que vous aimiez tant, n’a pas su voir la beauté de votre âme et de votre cœur, ne vous blessez pas davantage.

L’amour ça ne se quémande pas, c’est offert en grand, en vrai, c’est donné sans entrave, sans condition et plus que tout encore c’est vécu pleinement. Mais on ne peut forcer personne à vouloir vivre ce qu’il ne souhaite pas vivre, son chemin est ailleurs, c’est comme ça. Ça fait mal et puis Il y a un temps pour chaque chose, un temps pour l’espoir, un temps pour la peine, un temps pour recommencer à vivre.

Ne vous enlisez pas, vous risqueriez d’être enfoncé tellement trop profond que même une main tendue, aussi aimante et bienveillante soit- elle, ne pourrait plus rien pour vous et alors, vous passeriez à côté de ce qui se trouve, là, juste devant vous mais que vous ne sauriez plus voir

Ne laissez pas s’éteindre votre étincelle de vie !

Sandy Garbin    

 

10.jpg

 

9.jpg

00:00 Écrit par Mousse dans Philosophie | Lien permanent | Commentaires (48) |  Facebook |

09/03/2017

SE COMPARER...

9.jpg

Se comparer

15042909075214696013216574.gif

 

Bien souvent, par habitude ou par volonté, nous ne cessons de mettre en regard ce que nous sommes et ce que nous devrions être.

Toutefois, cette manière d'agir et de penser fait que, justement, nous nous mesurons toujours à quelque chose ou à quelqu'un d'autre dans notre vie !

Si nous regardons bien, cela est très souvent une des principales causes de nos conflits.

Mais alors pourquoi, sachant cela, nous continuons de nous comparer toujours aux autres ?

En fait, si nous perdions cette habitude ou celle volonté, nous serions simplement nous !

Nous avec nos qualités, nous avec nos défauts !

Oui, ne nous comparer à personne, c'est devenir ce que nous voulions être vraiment et qui nous devrions être vraiment...

 

10.jpg

 

11.jpg

00:00 Écrit par Mousse dans Philosophie | Lien permanent | Commentaires (38) |  Facebook |

07/03/2017

LE TEMPS...

8.jpg

Le temps

692431327606577414KlzTCvJp.gif

 

 

Le temps va vous voler des amis, des amis qui vont  vous oublier, qui vont peut-être tellement changer que vous aurez l'impression de ne plus les connaître.

Le temps va vous voler des souvenirs, qui petit à petit, s'échapperont de votre  mémoire et deviendront de plus en plus flous.

Le temps va vous voler des centaines de moments, des moments que vous voudriez mettre sur pause mais qui défileront tellement vite que vous aurez  l'impression d'essayer d'attraper de l'air avec vos doigts.

Le temps va vous faire comprendre que rien n'est éternel et que beaucoup de personnes que vous aimez aujourd'hui s'en iront un jour.

Le temps va vous faire changer. Il va vous faire grandir, il va peut-être faire de vous quelqu'un de différent.

Le temps va bouleverser votre façon de penser, d'aimer, de rire.

Le temps va vous laisser des cicatrices qui ne partiront jamais, il va vous faire pleurer, il laissera un paquet d'amertume, de souvenirs et de déceptions. Mais le temps vous fera aussi mûrir et il vous apprendra à profiter du moment présent pour que jamais vous ne le regrettiez de ne pas l'avoir fait à temps !

 

9.jpg

 

10.jpg

11.jpg

00:00 Écrit par Mousse dans Philosophie | Lien permanent | Commentaires (42) |  Facebook |

02/03/2017

TOUT EST...

 8.jpg

Tout est relatif

9f901b79.png

 

La méchanceté et la bonté sont relatives

Lorsque vous croyez être une mauvaise personne, réfléchissez bien à la définition qu’ont les autres de la méchanceté et à ce qui est véritablement mal.

La méchanceté est quelque chose de gratuit. Maltraiter quelqu’un sans raison est un acte de pure méchanceté.

Mais défendre quelqu’un que vous aimez en attaquant quelqu’un d’autre ne l’est pas.

Si vous utilisez des mots blessants, voire même votre force physique, pour parvenir à cette fin, êtes-vous véritablement en train de faire quelque chose de mal ?

La méchanceté et la bonté sont des notions toutes relatives.

De plus, être une bonne personne ne veut pas dire ne pas commettre des erreurs. La nature de l’homme étant ce qu’elle est, il nous est tout bonnement impossible d’être parfaits.

 

7.jpg

 

5.jpg

00:00 Écrit par Mousse dans Philosophie | Lien permanent | Commentaires (47) |  Facebook |